Skip to main content


Quatre voitures aux amortisseurs malmenés… il en a fallu des bras, des diables et du cœur à l’ouvrage, ce 8 février, pour que les fruits de la collecte de denrées alimentaires à l’attention des étudiants rejoignent l’épicerie solidaire, l’Agoraé, sur le campus de Saint-Martin-d’Hères. Le tout avec le sourire de Camille Cohard et Chloé Perreira, venues prendre en prendre livraison pour le collectif d’associations étudiantes gestionnaire de la structure.

Étudiantes et avocates ont procédé à la livraison au domaine universitaire.

La collecte a été réalisée à l’initiative de François Xavier Liber Magnan. C’était pour la bonne cause : permettre à tous les étudiants de manger à leur faim. Aussi est-ce l’ensemble du monde judiciaire grenoblois qui s’est mobilisé, avocats, personnels du palais de justice et magistrats.

Les paquets de pâtes, les bouteilles d’huile et les produits de première nécessité se sont amoncelés
à la maison de l’avocat avant de prendre le chemin du domaine universitaire.

L’épicerie solidaire compte quelque cinq cents bénéficiaires, après examen de leur situation par une commission composée d’assistantes sociales et de membres de l’Agoraé.

Les organisateurs, avocats et étudiants, lors de la remise des fruits de la collecte aux responsables de l’épicerie solidaire étudiante.
Quatre véhicules dont une fourgonnette ont été nécessaires pour ce déménagement étudiant.
Au rez-de-chaussée de la maison de l’avocat, la salle de la médiation a connu un emploi inhabituel.
Il aura fallu mobiliser quelques moyens pour assurer le transport du tout.
X